Festival du camping-car dans le Gard : « Ça a pris une ampleur impressionnante »
29 octobre 2019
Le cabaret invité par Cévennes caravanes
5 novembre 2019

Daniel Guichard à Cardet, dans le Gard : « Le camping-car, ça change tout dans mes tournées »

Le chanteur était présent dimanche 3 novembre, en ami, pour le dernier jour du festival Cévennes caravanes.

Fidélité. C’est le mot qui caractérise la belle relation de Daniel Guichard avec le patron de Cévennes caravanes Norbert Bouschet. Ce dimanche, alors qu’il n’était pas « programmé » sur scène, l’artiste, fou de camping-cars et supporter des concessionnaires indépendants, est venu en toute discrétion assister aux spectacles du festival qui s’est fini dimanche 3 novembre, à Cardet.univ nimesuniv nimes

Daniel, vous revoilà… Vous êtes venu en camping-car ?
Non, pas ce coup-ci. Mais d’habitude oui, je viens en camping-car. J’aime venir ici, l’ambiance est toujours super.

Vous êtes devenu une figure du milieu du camping-car. Cela fait combien de temps que vous roulez ?
Je m’y suis mis en 2005-2006. Au début, ma famille s’est foutue de moi. Mais dès que les mômes sont rentrés dedans, ils ont changé d’avis. Et pour moi, ça change tout dans mes tournées. Quand on trimbale des kilos de matériel, c’est utile.

Vous en aviez marre de dormir à l’hôtel ?
J’ai mes tenues de chanteur, mes guitares…Il fallait tous les jours les mettre dans la loge de l’hôtel, ça me gonflait. Là, ma vie a vraiment changé. C’est tellement pratique. Des fois, sur des tournées, j’arrive sur le lieu du spectacle la veille, ça me permet de voir Patrick Bruel, Franck Dubosc, ou Alain Chamfort que j’adore…

Défiler vers le haut
X