Journée des déportés

Journée des déportés

C’est au mémorial du pont troué qu’a eu lieu la cérémonie en hommage à la Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation.

En présence de Françoise Laurent-Perrigot, conseillère départementale, et d’élus locaux, Josette Cruvellier, la maire de Massanea a souligné : « Dans quelques années les rescapés des camps de la mort ne seront plus là pour témoigner, c’est aux générations suivantes de manifester ce devoir de mémoire en souvenir des victimes. » Ange Alvarez, président des Anciens combattants, résistant et rescapé du train de la mort qui le conduisait à Dachau, a rappelé les valeurs de la France, terre d’accueil et de tolérance et le combat des résistants.

« Nos pensées vont vers les huit millions de victimes issues de vingt-trois nations, 140 000 déportés pour la France dont 76 000 juifs qui seront envoyés dans les camps d’extermination, seulement 2 000 d’entre eux en sont revenus. Leur combat, symbolise ce que l’homme a de plus noble, le respect de la dignité humaine« , a exprimé le maire de Cardet, Fabien Cruvellier.