Le bilan des captages fait ressortir une bonne qualité d’eau potable

Le bilan des captages fait ressortir une bonne qualité d’eau potable

Marie-Dominique Gras, l’animatrice du programme de protection vis-à-vis des pesticides des captages d’eau potable de Cardet, Lédignan et Lézan, avait réuni les élus et acteurs du secteur pour le bilan annuel.

Tout au long de l’année, collectivités, caves viticoles et associations locales ont coopéré pour proposer de nombreuses animations aux agriculteurs, scolaires et grand public. Objectif : limiter au maximum l’utilisation de pesticides. Des mesures agroenvironnementales et climatiques (MAEC) permettant d’accompagner les exploitations agricoles qui s’engagent dans le développement de pratiques combinant performance économique et performance environnementale mises en place depuis plusieurs années.

En 2018, plus de 60 % des vignes des zones de protection des trois captages sont entrées dans cette démarche agroécologique malgré les contraintes administratives qui s’alourdissent.

Les pratiques des agriculteurs s’améliorent sensiblement dans un contexte pourtant plutôt défavorable : mauvaise récolte deux années de suite en agriculture biologique, plus de groupe de lutte raisonnée…